Skip to content

Montage de la RepRap μDelta (micro-Delta)

La μDelta est une imprimante 3D Open-Hardware issue du projet RepRap, de type « robot delta » conçue par la société française eMotion-Tech en 2014.

Etant grand amateur d'électronique, j'ai voulu me lancer fin 2014 dans l'impression 3D pour plusieurs raisons. Déjà pour me familiariser avec cette technique de fabrication, puis ensuite pour fabriquer moi-même ma propre imprimante 3D sur la base d'imprimantes 3D du projet Open-Hardware RepRap. Et puis on ne va pas se mentir, aussi parce-que c'est vraiment très fun de pouvoir imprimer en 3D tous les objets que l'on souhaite à la maison, et pour un coût relativement modique.

Je me suis donc lancé en achetant le kit de base (révision 1.1, sans plateau chauffant, ni écran LCD, ni aucune autre option) en décembre 2014 sur le site de eMotion-Tech pour 400€ (elle est disponible aujourd'hui pour 300€), l'idée étant déjà de me frotter à tout ça, puis ensuite lui ajouter des options moi-même en la modifiant ... On est bricoleur ou on ne l'est pas !

Spécifications

Voici les spécifications de la bête :

  • Dimension : 250mm x 250mm x 440mm.
  • Volume d'impression : Ø110 x 190 mm.
  • Volume d'impression max. : Ø120 x 190 mm.
  • Filament Ø1.75mm.
  • Pas de lit chauffant pour le kit de base.
  • Moteurs NEMA 17.
  • Electronique : Carte Teensylu + 4 Stepsticks.
  • Matériaux : Acrylique, Bois, ABS, Aluminium.
  • Vitesse nominale d'impression : 70mm/s.
  • Vitesse nominale de déplacement : 140mm/s.
  • Vitesse maximale : environ 200mm/s.

Soyons clairs, c'est une petite imprimante 3D aux dimensions assez compactes. De fait vous ne pourrez pas forcément imprimer des objets de grande dimensions, mais elle est assez polyvalente et vous permettra d'imprimer des objets de toutes sortes, tels que des figurines, des boîtiers de Raspberry PI, ...

Montage de la µDelta

Cette imprimante est livrée avec tout le nécessaire, vous n'avez qu'à vous munir de tournevis, maillet et autres pinces, mais rien de bien extravagant. La notice de montage est très bien écrite et détaillée, il n'y a qu'à suivre les instructions à la lettre. Sans se presser, le montage est réalisé en moins de 5h.

De plus, la carte contrôleur Teensylu arrive déjà pré-flashée avec Repetier-Firmware, donc à l'issue du montage, il n'y a qu'à installer le logiciel Repetier-Host et se lancer directement dans la grande aventure de l'impression 3D ... Moyennant la calibration de l'imprimante, bien entendu.

Montage achevé

Et voilà ! Imprimante montée et connectée au PC

A l'époque du montage, soit en décembre 2014, je n'ai pas rencontré de difficultés particulières au montage. Le kit est très bien fait, la notice de montage très claire et précise, il n'y a qu'à prendre son temps et de bien vérifier que tout est bien monté, connecté, ... Ce n'est pas une course de vitesse.

Mise en service

Après le montage il m'a fallu installer Repetier Host sous Linux (car pas de Windows ni de Mac à la maison), ce qui a dû prendre moins de cinq minutes montre en main.

La première connexion de Repetier Host à l'imprimante s'est opérée sans le moindre souci. Puis ont suivis les premiers tests de fonctionnement : le homing (mise en référence) a fonctionné parfaitement du premier coup, signe que tout était connecté correctement, ainsi que les tests de chauffe de la buse d'extrusion.

L'étape suivante a donc été une petite mise à jour des paramètres du logiciel interne de l'imprimante, puis la calibration de cette denière; étapes qui se sont révélées triviales grâce au plugin fourni par eMotion-Tech et intégré à Repetier-Host.

Premiers tests d'impression

Voici quelques tests d'impressions effectués dans les jours qui ont suivi la mise en service de ma μDelta.

Test #1

Impression d'un porte-clé sapin contenant deux engrenages mobiles.

Test #2

Impression d'un train épicycloïdal.

Test #3

Impression d'un petit gnome.

Test #4

Impression d'un roulement à billes totalement fonctionnel.

What else ?

Après une bonne prise en main de ma petite μDelta, je l'ai améliorée en lui ajoutant un plateau chauffant conçu à l'aide d'un patch chauffant collé sous un miroir circulaire monté à l'aide de fixations imprimées en 3D, ainsi qu'un support de bobine que j'ai fabriqué à l'aide de MDF et d'un vieux dévidoir de filament 3D.

Puis je me suis lancé dans la conception et la réalisation d'imprimantes 3D totalement imprimées (ou presque), dérivées de la RepRap Rostock. Mais ceci est une autre histoire et fera l'objet d'un autre billet de blog.

Une coquille, une faute ?

Vous constatez une coquille, une faute d'orthographe ou de grammaire ? Dites-le moi par mail !

Rétroliens

Pas de rétroliens

Commentaires

Afficher les commentaires en Vue non groupée | Vue groupée

Pas de commentaires

L'auteur n'a pas autorisé l'ajout de commentaires pour ce billet.

Ajouter un commentaire


Pour éviter le spam par des robits automatisés (spambots), merci d'entrer les caractères que vous voyez dans l'image ci-dessous dans le champ de fomulaire prévu à cet effet. Assurez-vous que votre navigateur gère et accepte les cookies, sinon votre commentaire ne pourra pas être enregistré.
CAPTCHA

Form options

Les commentaires postés doivent être approuvés avant d'être affichés dans le blog.